+33 7 62 64 77 95

Genevieve Dussouchet
Naturopathe

Réflexologie plantaire – Massages bien-être et vitalité

Le jeûne (part.2) : oui mais lequel ?


Homme dessiné interrogatif

LE JEÛNE HYDRIQUE

C’est le jeûne le plus courant : on arrête volontairement de consommer des aliments pendant une certaine période afin de permettre au corps de se reposer et de se régénérer.
On peut le faire dans les règles de l’art et ne boire que de l’eau. Ou on peut ajouter des jus, des bouillons de légumes ou encore des tisanes.
Après avis de votre médecin, vous pouvez l’envisager sur 5 jours, sachant qu’il vous faut prévoir au moins 3 jours de préparation et 3 jours de sortie de jeûne, avec l’aide de votre naturopathe.


LA CURE DE JEÛNE THERAPEUTIQUE OU JEÛNE BUCHINGER

C’est un jeûne encadré par des médecins. Il a été conçu par le Docteur Otto Buchinger au XIXème siècle. En règle général il dure de 5 à 15 jours mais d’autres formats sont envisageables.
Pendant cette période, le jeûneur reçoit 250 à 300 kilocalories par jour sous forme de jus de fruits et de légumes rallongés d’eau, de soupe légère ainsi qu’un peu de miel en cas de besoin. Une importance particulière est accordées à l’évacuation des selles à l’aide de sulfate de magnésium ou de sulfate de sodium et de lavements.
Il y a deux cliniques de jeûne Buchinger, reprises par les descendants du Docteur. Cependant, de nombreux centres de jeûne s’inspirent de l’expérience Buchinger


LE JEÛNE SEC
Il consiste à supprimer tous les apports d’aliments ET de liquides. Je ne le conseille pas aux débutants. Il nécessite la supervision d’un médecin. Toutefois il permet de drainer le corps plus en profondeur et plus rapidement que le jeûne hydrique car comme l’on ne consomme pas de liquide, le corps doit déclencher certains mécanismes compensatoires plus vite. Par exemple, il est obligé de trouver une autre source de liquide pour ré-hydrater le sang. C’est pourquoi il stimule le déversement de la lymphe dans le sang et favorise donc l’élimination des toxines via les organes d’élimination. Il dure de 24 à 72 heures.


LE JEÛNE INTERMITTENT

Le principe en est très simple : vous consommez quotidiennement deux ou trois repas en l’espace de 8 heures. Les heures de repas se situent idéalement entre 12 et 20 heures. Bien sûr, vous pouvez décaler ces heures en fonction de vos obligations, le principal étant de respecter un intervalle d’au moins 16 heures sans s’alimenter. Ce faisant, l’organisme se met au repos tous les jours.
C’est un bon moyen de maintenir un poids de forme et une santé optimale sans pour autant subir les restrictions parfois difficiles du jeûne complet. C’est de plus un jeûne qui s’accommode des exigences de la vie quotidienne.